100ans

100 ans déjà

 

Le 4 juin der­nier, seuls quelques fous fu­rieux ont fêté à grand ren­fort de cham­pagne les 100 ans des Pieds Ni­cke­lés, ap­pa­rus pour la pre­mière fois en 1908

 


dans le n°9 de L'épa­tant. Pour­tant, les trois lous­tics au­jourd'hui ou­bliés des lec­teurs ont consi­dé­ra­ble­ment in­fluen­cé l'his­toire de la bande des­si­née fran­çaise, ne se­rait-ce que parce qu'ils en furent les pre­miers héros ! Pour peu que l'on puisse dater la nais­sance du neu­vième art, qui fut pro­gres­sive et dont on pour­rait s'amu­ser à tra­cer l'ori­gine à l'époque des hié­ro­glyphes, on es­ti­me­ra que l'ap­pa­ri­tion du phy­lac­tère (la bulle, quoi) marque la li­mite entre le récit illus­tré et la vé­ri­table bande des­si­née. Aux Etats-Unis, le pre­mier re­pré­sen­tant de cet art se­rait ainsi The Yel­low Kid, dès 1896 ; en France, ce se­rait donc Les Pieds Ni­cke­lés en 1908, bien que Bé­cas­sine ait vu le jour trois ans plus tôt (ses pre­mières aven­tures ne sont que des images sans in­trigue).

Au cours des pre­mières an­nées, les planches se pré­sentent sous la forme de textes illus­trés, les phy­lac­tères ne ser­vant que d'ac­com­pa­gne­ment oc­ca­sion­nel aux images, mais la nar­ra­tion pren­dra pro­gres­si­ve­ment la forme que l'on connaît au­jourd'hui, com­po­sée de cases et ali­men­tée es­sen­tiel­le­ment par les des­sins et les ré­pliques des per­son­nages.

krineinmagasine

 

 

 

 

 

Retourner au Sommaire