auteurs

  • Louis Forton (1908-1934)

        

    Louis Forton débute sa carrière artistique en 1904 avec la publication de L’Histoire du Sire de Ciremolle dans l'Illustré. Peu après la disparition de cette revue, il collabore régulièrement au Petit Illustré, à des revues militaires La Vie en Culotte Rouge, La Vie de Garnison ainsi qu’à Polichinelle et au Petit Illustré Amusant. Pour le lancement de L’Américain illustré, en 1907, il dessine de nombreuses histoires telles qu’Isidore Mac Aron, Anatole Fricotard et Séraphin Laricot, sous des pseudonymes anglophones tels que « Tom Hatt », « Tommy Jackson » ou « W. Paddock ». En 1908, il devient le principal dessinateur de l'Épatant pour lequel il crée les Pieds Nickelés.

    Parallèlement, il continue à dessiner pour des revues comme La Vie de Garnison, ainsi que mon Copain du Dimanche (1911) et le Pêle-Mêle (1924). En 1924, il crée Bibi Fricotin dans le Petit Illustré. En 1925, il crée Ploum pour l'Épatant.

    Le petit-fils de Louis Forton, Gérald Forton, est devenu dessinateur comme lui.

     

  • Aristide Perré (1935-1937) 

     A la mort de Forton en 1934, les éditeurs demandent à Aristide Perré de prendre la succession du créateur pour terminer "Les Pieds Nickelés dans le maquis". Au point de vue graphique, le trio dessiné par Perré reste proche de celui de Forton. Mais Perré n'est pas Forton et si la série conserve son esprit populaire elle perd sa dimension politique et s'assagit.

          

 

  • Albert George Badert (1939-1948)

     

    Albert Georges Badert a brièvement dessiné les légendaires 'Pieds Nickelés'. Le père de la série, Louis Forton, avait cédé le relais à Aristide Perré en 1934. Quatre ans plus tard, c'est au tour de Badert de reprendre les rênes de la série. Il la dessine jusqu'à ce qu'éclate la Seconde Guerre mondiale. Badert élimine le côté scélérat des personnages et les transforme en un trio de gentlemen-cambrioleurs. Après la guerre, c'est Pellos qui donne suite aux aventures des 'Pieds Nickelés'.                                           

                  

 

  • René Pellos (1948-1981)

 

De parents savoyards, le petit René Pellarin, futur Pellos, naît avec le siècle, à Lyon le 22 janvier 1900. Ses parents tentent de lui faire suivre une formation à l'école des Beaux-Arts de Genève qu'il quitte en claquant la porte dès la première leçon. Pellos n'aura donc appris son métier que « sur le tas ». Son « coup de patte » lui permet d'entrer dès 16 ans comme dessinateur de presse dans un journal satirique genevois : Guguss' ,revue de Louis BRON, célèbre pour son engagement contre la prohibition de l'absinthe , puis dans d'autres journaux régionaux. Parallèlement, il pratique le football, le rugby, la boxe et collabore à des journaux sportifs.

Rapidement adopté par le public, il lui fut proposé de suivre le Tour de France, dont il fut le dessinateur de presse et caricaturiste fétiche pendant de nombreuses années. La carrière de Pellos fut prolifique en bandes dessinées et, même s'il ne s'agit pas de son œuvre majeure, sa production d'une centaine d'albums des Pieds Nickelés (série de bande dessinée créée par Louis Forton) en 30 ans, après la Seconde Guerre mondiale, marqua l'univers de la BD. Moins connu, mais sans doute plus original, il révolutionna le style science-fiction avec Futuropolis, une superbe bande dessinée d'anticipation parue dans Junior de 1938 à 1940.Pellos est décédé le 8 avril 1998 à Mougins à l'âge de 98 ans, alors qu'il était le doyen des dessinateurs de bandes dessinées français.

 

Jacarbo ou Jacques Arbeau (1982-1983)

Il reprend Les Pieds Nickelés avec Saint-Michel en 1982.Il apparait alors 6 nouveaux album sous un format différent des precédents:Les Pieds nickelés aux jeux(1983), Les Pieds nickelés font le tour(1983), Les Pieds nickelés karatékas(1983), Les Pieds nickelés au rallye(1983),Les Pieds nickelés et le club(1982)et enfin Les Pieds nickelés au mondial(1982).

 

 logo
 

  • Jicka (1987)Kalaydjian, Jacques

    Il est surtout connu comme dessinateur des Pieds Nickelés, étant l’un des derniers à avoir croqué ces personnages bien pittoresques. Il gagne à être connu et, véritablement facétieux, il ne cesse d’amuser son auditoire par des jeux de mots bien choisis ou par ses imitations fugaces et timides de Louis de Funès. Il a participé au Festival du Dessin de Presse et d' Humour de LOUVIERS (27) de 1998 à 2004 et a même remporté le prix du public en 1999.

Les pn et la dame de fer 

  • Laval, Claderes, Gen-Clo (1988)

Auteurs ayant succédé à Jicka mais sans grand succés.

  • Michel Rodrigue (1990-1992)

Il ne fait paraître que très peu d'album des Pieds Nickelés et sera leur dernier auteur

 

 

Retourner au Sommaire